Notre culture d’ingénieurs

Les ingénieurs résolvent les problèmes. Vous n'avez pas besoin d'être un informaticien ou d'avoir un diplôme particulier pour devenir ingénieur. Vous devez vous exprimer quand quelque chose ne va pas, évaluer les idées selon leurs mérites et faire ce qu'il faut pour réparer ce qui ne fonctionne pas. Chez Palantir, nous sommes tous des ingénieurs. Nous nous concentrons sur la résolution des problèmes les plus difficiles qu'il est possible de rencontrer.

Une entreprise différente

Nous identifions les problèmes difficiles, ceux qu’il est important de traiter. Nous les résolvons en livrant des produits qui fonctionnent immédiatement.
C’est décisif car les enjeux sont réels. Les gens comptent sur nos logiciels pour faire leur travail, ils comptent sur nous pour concevoir les choses de la meilleure des façons.

Nous livrons des produits qui aident les gens à améliorer le monde

Nous concevons des logiciels qui facilitent l’analyse humaine des données du monde réel. Nous n’effectuons pas d’extractions de données. Nous ne les recueillons pas. Nous ne concevons pas de solutions à usage unique.

Nous avons seulement réalisé une fraction de ce que nous avons imaginé

Notre société évolue, tout comme nos logiciels et la façon dont ils transforment l’interaction des individus et des entreprises avec les données. Et il reste beaucoup de choses à construire.

Petites équipes, Imagination sans limite

Personne n’est en laisse chez Palantir. Nous travaillons en équipes horizontales et décentralisées. Chacune a son pouvoir de décision et nos collaborateurs ont la liberté d’aborder, de s’approprier et de résoudre les problèmes de manière créative. Nous avons volontairement choisi cette approche par opposition à une hiérarchie traditionnelle et elle fonctionne la plupart du temps.

« Ici on a la chance de voir notre impact pas seulement d’un point de vue business, mais aussi humain.
Grâce aux outils qu’on leur fournit, on va pouvoir faire évoluer des départements entiers chez nos clients. »
Pauline
Stratège en déploiement
« Nous avons la chance de travailler dans un cadre international, bienveillant et respectueux des diversités. »
Aurélien
People Operations Partner
« J’ai tout de suite apprécié l’environnement ici. Il encourage la prise de responsabilité et l’autonomie. »
Paul
Forward Deployed Software Engineer
« J'ai longtemps apprécié de créer des outils qui permettent aux gens d'être plus efficaces. Mais la vraie satisfaction vient du travail sur un produit utilisé dans des situations critiques où des vies sont potentiellement en jeu. »
Dan
Chef d'équipe de développement
« Je suis toujours à la recherche de moyens d'améliorer les choses et de rendre mon équipe plus efficace. J'adore la manière dont Palantir encourage chacun à trouver des solutions innovantes à des problèmes qui le passionnent. »
Janet
Responsable de groupe de développement

Nos trois idées maîtresses

La meilleure idée gagne

Il n'y a pas de prima donna en ingénierie.

Freeman Dyson

Si vous avez une idée géniale et la volonté de la réaliser, vous pouvez susciter de grands changements. Rien n’est interdit. Nous cherchons constamment à améliorer nos logiciels, nos processus et nos collaborateurs. Chez nous, chaque voix compte. Nous embauchons les gens pour leur opinion et leur créativité. Nous ne tolérons pas les attitudes politiciennes, les ego hypertrophiés et les trafiquants d’influence. Si votre idée est la plus logique, nous l’appliquerons, indépendamment de votre rôle ou de votre ancienneté.

Rien n’est permanent

Les logiciels performants sont toujours modifiés.

Frederick P. Brooks

Parfois, les opportunités sont accessibles un jour et disparaissent le lendemain. Parfois, une avancée sur un problème insoluble rend nos efforts précédents inutiles. Nous faisons aussi quelques (rares) erreurs.

Inventer le futur exige de vous détacher du passé. Bien que nous proposions quelques gammes de logiciels aboutis, nous commençons tout juste à créer l’écosystème technologique que nous imaginons.

Nous itérons de façon obsessive dans tout ce que nous faisons, en recueillant chaque fois de nouvelles informations sur la manière appropriée de résoudre un problème. Les composants et les processus existants sont supplantés par des solutions innovantes et meilleures au fur et à mesure que celles-ci deviennent apparentes. Pour ceux qui ont créé la chose mise au rebut, c’est une raison de se réjouir et non de s’attrister. Nous considérons le remplacement comme une réussite : il signifie que nous avons atteint le plateau de fonctionnalité suivant et que le processus de conception et d’itération recommence.

Rester concentré sur la mission

La partie la plus difficile de la conception d'un système logiciel est de décider précisément ce qu'il faut concevoir.

Frederick P. Brooks

Nous voyons un logiciel comme un moyen de changer le monde et non comme une fin en soi. Notre mission est d’aider nos utilisateurs, ces gens qui travaillent dur sur des problèmes délicats et réels. Nous le faisons en programmant des logiciels qui permettent une analyse efficace des difficultés liées à des données.

Notre travail est incroyablement complexe. Il touche à l’informatique, à la science des données, à l’ingénierie logicielle, aux réglementations publiques, à la bonne gouvernance, aux systèmes distribués à grande échelle, au comportement des utilisateurs et à l’usage efficace des ressources pour ne citer que quelques-uns des domaines concernés. Il serait facile de se concentrer uniquement sur un petit aspect de ce vaste univers et de consacrer énormément de temps et d’énergie à perfectionner quelque chose qui fonctionne déjà.

En donnant toujours la priorité aux problèmes que nos utilisateurs tentent de résoudre, nous clarifions notre propre réflexion et notre vision de la voie à suivre.